Littérature: des auteures oubliées, parce qu’effacées

Mais pourquoi retient-on si peu de femmes en littérature? Parce que des hommes ont été jusqu’à voler et revendiquer la paternité de leurs œuvres –et parfois si bien qu’elles ont été oubliées des mémoires, effacées de l’histoire.

Un article de Titiou Lecoq publié par Slate le 19 janvier 2018

Retrouvez le premier volet ici: Les instances intellectuelles, ces territoires d’exclusion des femmes

Colette entre deux siècles

Proudly powered by WordPress
Theme: Esquire by Matthew Buchanan.